• /
Séminaire interculturel de recherche 2020-2021 : 3ème séance le 10 mars

Séminaire interculturel de recherche 2020-2021 : 3ème séance le 10 mars

Le séminaire de recherche de l’ISIT intitulé « Analyse des pratiques et des mécanismes de l’interculturel  » vise à approfondir la recherche sur l’entre deux langues cultures dans une approche originale pluridisciplinaire.

 

Les réflexions présentées dans ce séminaire remettront sur l’ouvrage cet inter-culturel, en faisant dialoguer les disciplines et champs de recherche scientifique : traduction – comme opération traduisante ou passage entre deux langues cultures ; traductologie, terminologie, linguistique, analyse du discours, interprétation ; philosophie ; communication et management interculturels, marketing, ressources humaines ; droit comparé ; nouvelles technologies, webdesign, communication…

L’objectif du séminaire est de dégager du sens et des enseignements à partir des pratiques interculturelles des acteurs qui favorisent la dialogue entre les cultures ou agissent entre celles-ci, articulées à une réflexion praxéologique et théorique.

  • Que se passe-t-il pour le praticien dans cet entre-deux langues-cultures ?
  • Quel travail produit-il, quelle création ?
  • Comment travaille-il les résistances, les contraintes? En acceptant quelle perte ?
  • A travers quels mécanismes le rapport à l’autre et à la différence entre-t-il en jeu ?
  • Quels grands concepts émergent-ils de ces processus de passage et de création de sens d’un référentiel à l’autre ?
  • Comment faire face aux pratiques ou aux mots qui n’ont pas leur correspondant dans les interactions ?

Les intervenants invités sont à la fois des praticiens et des chercheurs de cet « entre » cultures et langues, et présentent leur réflexion et leur recherche sur ce qu’engage leur pratique : traducteurs, interprètes, juristes linguistes, philosophes, diplomates, enseignants et pédagogues, formateurs, managers…

Ces praticiens sont des acteurs engagés, qui doivent décider et faire, faire comprendre pour agir : en s’appuyant sur les résistances, les passages, les créations éprouvées et trouvées dans l’instant de la pratique de l’interculturel, en s’adossant également à une réflexion théorique, pourront émerger de nouvelles pistes de recherche sur la diversité du champ de l’interculturel.

La 3ème séance 2020-2021 est consacrée au thème : « De l’accommodation culturelle à l’appropriation culturelle. »

Les intervenants

Les résumés des interventions

Thomas Szende.  De l’accommodation culturelle dans l’apprentissage d’une langue.

L’apprentissage d’une langue étrangère ne peut se faire que par la découverte progressive des énoncés possibles et des formulations préférées qui contribuent à la fluidité du message. Les façons de raconter, d’argumenter ou de séduire sont des lieux de construction, de modification et de disparition de représentations culturelles.
Cette présentation offrira quelques clés permettant de s’interroger sur les manières dont toute langue, jusqu’aux échanges communicatifs les plus ordinaires, qu’ils soient écrits, oraux ou électroniques, porte témoignage de la culture (et des cultures) dont elle est issue, et dont elle est profondément imprégnée, avec des zones privilégiées où se concentrent les images du réel collectif.
Toute langue offre des aptitudes à dire les choses ou à ne pas les dire, et par la mise en perspective de plusieurs intelligibilités, on comprend mieux la nôtre. Les exemples présentés issus de langues diverses mettront en perspective les rapports complexes entre choix linguistiques, normes, valeurs et règles collectives intériorisées.

Mots clés : langue, culture, discours, interaction

Michel Dalonneau. Les challenges de l’appropriation culturelle dans le domaine du marketing et de la communication : quelle est la frontière entre inspiration, hommage et appropriation abusive ?

La créativité n’est pas faite que d’inventivité pure mais s’alimente à de nombreuses sources, éloignées ou proches, dans le temps et dans l’espace. Par ailleurs, beaucoup de marques sont amenées à jouer de l’exotisme comme d’un outil pour capter l’attention de leur clientèle « fatiguée », redynamiser leur image ou tout simplement affirmer une vision (une visée ?) internationale. Que se passe-t-il lorsque les marques abordent les marchés dont elles se sont inspirées pour devenir exotiques (ce qui, mécaniquement, ne peut qu’arriver lorsque les marques se lancent dans leur internationalisation) ? Leur « hommage » à la culture locale est-il acceptable localement sous la forme qu’il a prise ? Les débats autour de la décolonisation (au sens large du terme) sont-ils en train de rendre les populations de plus en plus intolérantes à tout ce qu’elles perçoivent comme du mépris ou de la récupération mercantile et de restreindre le champ des possibles en termes d’inspiration ? Ou bien les marketeurs doivent-ils inventer de nouvelles modalités de collaboration avec les cultures dont ils s’inspirent ? La posture interculturelle n’est-elle pas un moyen d’éviter de tels excès ?

Mots clés : inspiration – hommage – appropriation culturelle – décolonisation – interculturel

Yang Yatingfang. Comment les étudiants chinois en long séjour en France affrontent-ils leur vécu interculturel et en rendent-ils compte ?

Notre recherche porte sur les étudiants chinois en long séjour en France. Nous avons interviewé 12 étudiants chinois qui ont passé au moins 3 ans en France et qui ont tous obtenu au moins un master en France. Par rapport aux étudiants en échange, après les premiers chocs culturels, ils sont plongés dans une immersion culturelle plus longue et parfois plus profonde. Dans cette recherche, à partir de leurs discours, nous essayons de tracer leur parcours académique et personnel et d’en identifier les différents facteurs. Nous voulons appréhender les cultures que portent ces étudiants avant et après leur arrivée en France, ainsi que d’autres éléments déterminants pour leur construction d’identité : la langue, la relation avec leur propre appartenance, la stratégie ainsi que les valeurs. En nous appuyant sur les audits et analyses interculturels, nous souhaitons pouvoir proposer des solutions pertinentes afin de mieux accompagner ces étudiants chinois sur le plan interculturel.

Mots clés : mobilité internationale, éducation interculturelle, culturalité, praxis interculturelle, pratique interculturelle

 

La séance a lieu en virtuel via la plateforme TEAMS.

Inscription obligatoire d’ici le 9 mars en complétant le formulaire ci-bas : merci !

 

Informations pratiques

  • 10 mars 202114h30 - 17h00