Photo couverture

Formation continue certifiante traducteur-interprète juridique de l’ISIT

Des parcours uniques pour comprendre en profondeur les défis interculturels du monde d’aujourd’hui. Tous les diplômes de la formation initiale en communication et management interculturels sont accessibles en formation continue.

Membre de nombreuses associations et réseaux professionnels (EULETA, EULITA, CIUTI, EMT, FIT, EMCI…), l’ISIT a participé à plusieurs projets financés par la DG justice de la  Commission européenne : IMPLI-Improving Police and Legal Interpreting, et CO-MINOR-IN-QUEST 1 et 2 interprétation des mineurs dans les procédures judiciaires et QUALETRA portant sur la directive de 2010 sur le droit à la traduction et à l’interprétation dans la procédure pénale. .

L’article préliminaire du code de procédure pénale, dans  sa version modifiée par le loi du 5 août 2013, dispose que «  Si la personne suspectée ou poursuivie ne comprend pas la langue française, elle a droit, dans une langue qu’elle comprend et jusqu’au terme de la procédure, à l’assistance d’un interprète, y compris pour les entretiens avec son avocat ayant un lien direct avec tout interrogatoire ou toute audience, et sauf renonciation expresse et éclairée de sa part, à la traduction des pièces essentielles à l’exercice de sa défense et à la garantie du caractère équitable du procès qui doivent, à ce titre, lui être remises ou notifiées en application du présent code ».

Le décret du 25 octobre 2013 précise ce que sont les entretiens avec l’avocat mentionné à l’article préliminaire, les pièces essentielles de la procédure, les modalités du choix de l’interprète ou du traducteur, il s’applique également aux personnes présentant des troubles de la parole ou de l’audition.

Pour faciliter la mise en œuvre de cette disposition, l’ISIT propose une formation certifiante visant à acquérir ou renforcer  les compétences liées à la traduction et à l’interprétation juridique, de mieux cerner le rôle des différents acteurs, d’interagir avec eux en respectant le code déontologique.

 

plaquette-traducteur-interprete-juridique-couverture

Modalité de la formation

  • Durée : 9 mois (d’avril à décembre) – 1 vendredi soir + 1 samedi journée par mois
  • Compatible avec une activité professionnelle
  • 1 certificat de traducteur-interprète juridique de l’ISIT
  • Financement possible : FIF-PL (indépendant), prêt bancaire, échéancier

Méthodologie

  • Alternance entre séances théoriques et mises en situation professionnelle
  • Des périodes en présentiel, à distance et en auto-formation
  • Un accompagnement individualisé
  • Des conférences professionnelles

Prérequis

  • Traducteur, communicant, tout profil maîtrisant au moins le français (niveau C1 pour les non-francophones) et une autre langue
  • Très bonne culture générale
  • Niveau licence ou master – en cas de niveau inférieur au Bac + 3, possibilité de présentation de VAPP

 

Modalité d’admission

  • Dossier d’inscription accompagné d’un CV et d’une lettre de motivation
    Date limite dépôt : 09 mars 2020
  • Test d’admission
    • traduction de 25 lignes
      • Pour les francophones vers une autre langue
      • Pour les non-francophones vers le français

Date du test : 20 mars 2020
Résultat le : 27 mars 2020
Début de la formation : 17 avril 2020

 

Téléchargez la plaquette de la formation certifiante traducteur-interprète juridique !



Les informations qui vous concernent sont destinées exclusivement à l'ISIT. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi « Informatique et Libertés »). Pour l'exercer, adressez-vous à : ISIT - 23-25 avenue Jeanne d’Arc – 94110 Arcueil