Alicja Okoniewska pour actu site

Entretien avec Alicja Okoniewska, responsable Interprétation de conférence

04/04/2018

Allier tradition et modernité en Interprétation de conférence

  • Responsable de la spécialisation interprétation de conférence de l’ISIT
  • Enseignant-chercheur en études de discours et communication multilingue et multiculturelle
  • Interprète de conférence professionnelle (Polonais Espagnol et Anglais/Basque/Français)
  • Experte pour la plateforme européenne du savoir sur l’interprétation
  • Représentante des universités du Consortium EMCI dans le groupe de travail Speech Repository

Depuis janvier 2017, Alicja Okoniewska est responsable du Master Interprétation de conférence de l’ISIT.

Depuis 5 ans à l’ISIT, en tant qu’enseignante de l’interprétation consécutive, simultanée et de la traduction à vue pour les élèves interprètes avec la langue polonaise, elle a été également collaboratrice honorifique, experte et intervenante pour d’autres universités et centres de communication multilingue et multiculturelle en Europe.

Quel est ton parcours professionnel ?

Diplômée d’un master en communication stratégique et relations publiques et d’un master en interprétation de conférence, je suis ethnolinguiste et philologue espagnole, et également interprète de conférence professionnelle, accréditée auprès des institutions de l’Union Européenne depuis 10 ans.
J’ai travaillé avec des acteurs et institutions publics et privés français, espagnols, belges, britanniques et américains pour lesquels j’étais enseignante chercheuse, mais aussi coordinatrice des programmes.
Cette riche expérience est étroitement liée à mon intérêt pour le développement de l’utilisation des nouvelles technologies et des nouvelles formes de communication ainsi que la diffusion du savoir. J’ai analysé l’approche discursive de cette communication dans les contextes institutionnels dans ma thèse doctorale et je continue de la développer dans mon rôle à l’ISIT, notamment dans la formation pratique des interprètes et dans la recherche.

Quelles sont tes missions à l’ISIT ?

A court terme :

  •  poursuivre la tradition d’excellence de la formation en interprétation de conférence en l’adaptant aux nouveaux défis du marché et de la mondialisation et en y appliquant une pédagogie innovante. Cette pédagogie est le fruit de partages d’expérience avec d’autres écoles (membres du European Masters in Conference Interpreting EMCI, de la CIUTI, d’Erasmus+ ou hors Europe, par exemple l’université de Ottawa) et d’une étroite collaboration institutionnelle avec les institutions internationales (ex : la Commission européenne, le Parlement, les Nations Unies, l’OTAN, etc…)
  • développer l’utilisation des nouvelles technologies pour la diffusion et le partage de savoirs de qualité dans le domaine de l’interprétation ainsi qu’en communication et médiation interculturelle et multilingue en général.
  • dynamiser la recherche en interprétation en relation avec l’analyse critique du discours et l’approche communicative et cognitive.

A long terme :

  • développer et intégrer des projets de formation sur les différentes facettes de l’interprétation, en tant que médiation interculturelle multilingue (interprétation de conférence institutionnelle mais aussi juridique, spécialisée, de liaison etc…). Participer au développement de la profession d’interprète comme médiateur interculturel à travers les nouveaux canaux de communication.
  • faire de l’ISIT une plateforme de débat, recherche, échange et partage du savoir sur l’interprétation, les nouvelles formes de communication interculturelle multilingue et de la communication institutionnelle publique et privée.

 Quels sont tes projets pour l’ISIT ?

  • L’adaptation de l’interprétation aux échanges digitaux et à la mondialisation en veillant au respect de la qualité de la formation traditionnelle.
    Par exemple : continuer les visioconférences avec les organisations internationales et d’autres universités, mise en place de la plateforme audiovisuelle ISIT My Collection (ressources pour interprètes en formation et professionnels, intégrées à la plateforme de la Commission européenne).
    Plus généralement : le développement de la pédagogie à distance et des formations en ligne.
  • Développement pédagogique : suivi de l’adaptation du programme aux besoins des institutions et du marché selon les critères de l’EMCI, du Parlement européen et de la Commission (ex : dans le cadre du projet de débat Réflexion Pédagogique à l’ISIT, du streaming ou de l’organisation du Colloque international Discuss Interpreting 2018).
  • Enrichissement du master interprétation de conférence avec l’intégration de cours en visioconférence dispensés par les interprètes professionnels de la Commission et du Parlement Européens pour conseiller les étudiants participants.
  • Ouverture au monde et échange interculturel en ligne (ex : le projet de pédagogie inversé avec l’Université métropolitaine de Londres) et en présentiel avec les mobilités d’étudiants, d’enseignants et de recherche (Erasmus+).
  • Participation aux projets de l’Union Européenne (DG Justice, Horizon2020, Marie-Curie etc.) avec les autres centres de formation, les institutions et entreprises spécialisés en communication ou médiation multilingue et multiculturelle.
  • Collaborations doctorales pour favoriser le partage de savoirs, l’excellence et inspirer d’autres organismes académiques, coordination et direction communes des projets de la recherche et des thèses, échange entre chercheurs (ex : le projet de la collaboration débuté avec l’Université d’Ottawa).

 Pourquoi as-tu choisi l’ISIT ?

Après avoir travaillé plus de 10 ans dans un environnement multiculturel, en utilisant simultanément plusieurs langues de travail, le multilinguisme et l’interculturel me paraissent être une façon de vivre naturelle dans un monde mondialisé. Cette philosophie de vie exige cependant de s’adapter aux besoins de ce monde en mouvement.

J’aime cette évolution de ma vie professionnelle et c’est l’ISIT qui m’a permis de le faire. J’ai vécu et travaillé dans des environnements bilingues (au Pays basque avec l’euskera et l’espagnol et aux Etats-Unis avec l’anglais et l’espagnol) et je pense que nous devons accepter la multiculturalité comme partie intégrante de notre identité, surtout dans l’Europe interconnectée, et former les nouvelles générations. Ainsi elles seront capables de négocier efficacement avec ces différentes identités dans leur vie professionnelle et privée.