sharon-mccutcheon-532782-unsplash

Lancement du séminaire de recherche 2019-2020

27/09/2019

Le séminaire annuel de l’ISIT est consacré aux pratiques de l’interculturel. Une 1ère journée d’études est organisée le 9 octobre autour de « L’ethos du traducteur ». 

 

  • Le séminaire de recherche de l’ISIT entend faire dialoguer la recherche appliquée et la recherche pure, les étudiants et les formateurs, pour que la compréhension de l’interculturel émerge des différentes pratiques mises en oeuvre en son nom.
  • Le séminaire vise à approfondir la recherche sur l’entre deux langues cultures, en faisant dialoguer les grands champs disciplinaires de l’ISIT : traduction/Interprétation, Communication/Digital, Management/Marketing interculturels, Relations internationales/Droit/ Multilinguisme.

1ère conférence : l’ethos du traducteur

Intervenants

  • Ana Maria Gentile, Université de La Plata, Argentine

Titre de son intervention : « La traduction comme ré-énonciation : de l’ethos de l’auteur à l’ethos du traducteur. »

Résumé : cette intervention a pour but de présenter nos recherches actuelles sur la traduction comme ré-énonciation dans le cadre des études interculturelles et de l’analyse du discours. Aujourd’hui, la place du traducteur est cruciale dans la circulation des savoirs et des cultures et elle n’est plus considérée comme une instance invisible. Bien au contraire, les réflexions se penchent à l’heure actuelle sur cette présence discursive qui entraîne par définition un cas spécial d’énonciation. D’où la nécessité d’intégrer la dimension de l’ethos du traducteur dans l’analyse des cas, notamment lorsqu’à la problématique de la traduction linguistique s’ajoute celle de la traduction de la culture. L’intervention sera illustrée par des exemples tirés de traductions diverses vers l’espagnol, vers l’anglais et vers le français (et vice-versa). 

  • Ludovica Maggi, ISIT, France

Titre de son intervention : « Sujet, herméneutique, éthique : la limite du traducteur entre théories traductologiques et réception du classique ».

Résumé : après un rappel des modèles idéologiques, pragmatiques et poétiques de l’éthique traductive, je défendrai une éthique cibliste de l’observation qui soit disposée à prendre en compte l’action du sujet traducteur dans le cadre d’une herméneutique totale de l’oeuvre. Quelques exemples de traductions contemporaines des classiques du théâtre français mettront ce raisonnement en perspective temporelle, inscrivant l’éthique parmi les paramètres clés de la réception des classiques.

 

Inscription obligatoire

Cliquez ici pour vous inscrire à la journée d’études sur l’ethos du traducteur