François Manceaux

ISIT 2010, Etats-Unis

29/12/2018

Traducteur à l'ONU

Passionné d’anglais, François a trouvé à l’ISIT ce qu’il recherchait une fois son Bac obtenu : du multilinguisme de haut niveau combiné à une solide formation pluridisciplinaire. Après plusieurs années de coopération, il vient d’intégrer le siège de l’ONU à New York en sortant lauréat du concours de traduction anglais-français.

Avant l’ISIT ?

Au terme de sept années d’études secondaires en banlieue parisienne, j’ai obtenu en 2005 mon baccalauréat économique et social, avec comme spécialité l’anglais.

Pourquoi l’ISIT ?

Lors de mon année de terminale, une conseillère d’orientation m’avait recommandé de m’orienter vers un programme de langues étrangères appliquées (LEA), ce qui me semblait plus ou moins correspondre à mon profil.

Avant de me lancer tête baissée dans cette voie, j’ai sollicité l’avis de ma professeure d’anglais. Connaissant ma passion pour cette langue, celle-ci m’a conseillé une formation autrement plus exigeante, dispensée par une école de traduction dont elle avait entendu dire beaucoup de bien : l’ISIT. J’ai suivi son conseil et ne le regrette pas !

Les points forts de votre formation ?

  • Avec ses cours de langues et de traduction de grande qualité, assurés par des professionnels compétents, sa formation générale des plus enrichissantes (droit, géopolitique internationale, économie, marketing et communication et j’en passe) ainsi que l’encadrement et le suivi personnalisés de ses étudiants, l’école offrait une formation répondant parfaitement à mes attentes.
  • Son excellente réputation, notamment dans le milieu de la traduction, m’a en outre permis de décrocher des stages valorisants, dont un stage au siège de la chaîne de télévision Arte.

Après l’ISIT ?

  • Après avoir obtenu mon diplôme de Master II en Communication interculturelle et Traduction, j’ai pratiqué la traduction en qualité de freelance pendant trois ans.
  • J’ai ensuite enseigné la traduction spécialisée anglais-français en 3e année à l’ISIT, tout en continuant à traduire en indépendant pour mes divers clients. Dont le Service français de traduction de l’Organisation des Nations Unies, à New York, à partir de 2015.
  • En septembre 2016, j’ai entamé un contrat temporaire de 11 mois sur place, au siège de l’Organisation, avec lequel je poursuis à l’heure actuelle ma collaboration. Je suis lauréat du concours de traduction de l’ONU depuis 2018.

Des conseils aux étudiants/diplômés ?

  • Quelle que soit la voie qu’ils choisiront, je préconise à tous les étudiants de l’ISIT de passer le plus de temps possible à l’étranger.
  • Sans pour autant négliger le perfectionnement du français dont la maîtrise, au moins autant que celle des langues étrangères, les distinguera de leurs concurrents sur le marché du travail.
  • À cette fin, je leur recommande vivement de lire le plus possible (littérature et presse écrite de qualité), de se tenir régulièrement informés de l’actualité internationale et de cultiver leur curiosité, pendant leurs études et tout au long de leur carrière.