• /
Elise Henriet – Consultante accompagnement du changement

Elise Henriet

ISIT 2013, France

19/09/2018

Conseil

Des relations presse au conseil en passant par le commercial, Elise s’est appuyée sur sa formation pluridisciplinaire et interculturelle pour construire sa carrière professionnelle. Ses compétences clefs : l’empathie, de fortes capacités à coopérer avec une grande diversité d’interlocuteurs, la rigueur, la flexibilité.

 Avant l’ISIT ?

J’ai intégré l’ISIT en 2008 après un Bac littéraire et par goût pour les langues, avec l’idée de devenir traductrice. Une fois à l’ISIT, les stages mais aussi les cours sur les ressources humaines, la géopolitique, la communication m’ont finalement orientés vers d’autres métiers permettant davantage de relations avec ses collègues.

Pourquoi l’ISIT ?

  • Outre la géopolitique, j’ai adoré les cours sur l’interculturel menés par des enseignants de nationalités différentes, voire même ceux sur la grammaire française, là aussi grâce au professeur !
  • Pour moi, les principaux atouts apportés par la formation de l’ISIT sont : la maîtrise des langues, la flexibilité, le côté pluridisciplinaire, l’ouverture d’esprit, la rigueur et l’orthographe liés à la traduction, la capacité à s’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans plusieurs langues.

Après l’ISIT ?

  • J’ai travaillé 6 mois dans une agence de relations presse pour des hôtels de luxe. Un peu par hasard et pour tester, mais cela ne me correspondait pas.
  • J’ai ensuite travaillé 3 ans au sein de la direction commerciale de deux équipementiers automobiles, grâce à la recommandation d’une alumni qui m’a permis d’entrer dans un groupe et dans un métier que je ne connaissais pas. L’entreprise n’avait pas l’habitude de recruter des alumni hors écoles d’ingénieurs et grandes écoles de commerce, mais la formation de l’ISIT m’avait bien préparée : la rigueur pour les chiffres, le volet interculturel pour les contacts avec les fabricants du monde entier, la diversité des relations pour la communication.  Je suis allée en Russie, Roumanie, Pologne, Angleterre.
  • J’ai rejoint Mazars Alter&Go début 2018 comme consultante, là aussi grâce au réseau des alumni de l’ISIT. Mon métier est d’accompagner les clients dans leurs transformations internes quelle que ce soit leur nature.
  • Les qualités à déployer dans le conseil sont proches de celles acquises à l’ISIT :  l’empathie, qui s’apprend à l’ISIT via l’expertise interculturelle (chacun est différent, il faut savoir s’adapter), la flexibilité (savoir passer d’un sujet à l’autre), savoir travailler avec une diversité d’interlocuteurs, en interne comme chez les clients (à l’ISIT, les nombreux projets de groupe nous apprennent à prendre du recul et à faire passer le projet avant les personnes), la rigueur (le côté très pointilleux de l’ISIT aide beaucoup ! ).

Des conseils en forme de conclusion ?

  • A l’ISIT, les étudiants sont assez timides, ils n’osent pas se mettre en avant. Il ne faut pas hésiter à se vendre, tout en gardant la modestie qui est propre aux Isitistes. De manière générale, les recruteurs sont très contents des Isitistes.
  • Les Isitites ne sont pas des prototypes, mais nous partageons tous un fil rouge.
  • Choisir l’environnement qui nous correspond dans lequel le travail a un sens.