• /
Héloïse Rouquette- Chef de projet événementiel

Héloïse Rouquette

ISIT 2011, France

20/04/2017

Communication et marketing

Votre métier en quelques lignes ?

Je suis chef de projet événementiel dans une agence de communication spécialisée dans l’automobile. J’organise des événements pour les journalistes qui veulent essayer des véhicules des marques dont je m’occupe. Je gère toutes les étapes d’un événement, de sa conception à sa réalisation.

Je suis arrivée dans ce métier un peu par hasard, suite à mon stage de fin d’études qui m’a fait découvrir et aimer l’événementiel. Une fois diplômée, j’ai rejoint une agence et la spécialisation automobile s’est faite au fur et à mesure.

Les atouts de votre formation ?

J’ai beaucoup appris sur le terrain, mais ma maîtrise des langues m’a permis de me distinguer à plusieurs reprises.

Les cours qui m’ont le plus apporté ?

  • Le marketing pour le savoir-faire, car il est déterminant de comprendre les stratégies marketing/ les positionnements produits pour construire des événements, véritables supports de vente.
  • L’interculturel pour le savoir être : ce qui est acquis pour moi ne l’est pas forcément pour mon voisin. Dans un événement, il faut être le plus explicite possible.

Le plus/ Le moins de votre métier ?

  • Le plus : son exigence, le fait de vivre des choses incroyables, l’implication qu’il impose.
  • Le moins :  beaucoup de nocturnes, de nuits blanches, de travail le weekend, de déplacements. Il ne faut pas compter ses heures.

Quel type de profils pour ce métier ?

  • Il faut être rigoureux, précis, à l’écoute, réactif, avoir le sens du service et une bonne résistance au stress. Je conseillerais cette activité à ceux qui ont de l’énergie à revendre !
  • Etre chef de projet « event », c’est être un vrai chef d’orchestre : il faut gérer des équipes et s’assurer que le puzzle s’assemble. Cela nécessite de savoir prendre le leadership.

3 conseils pour ceux qui voudraient travailler dans l’événementiel ?

  • Savoir prendre du recul.
  • Se respecter : être un bon chef de projet, ce n’est pas forcément dire oui à tout. C’est accompagner le client.
  • Nouer des liens forts avec les prestataires : il est indispensable qu’il y ait une bonne entente avec son équipe terrain (traiteur, hôtel, préparateurs, chauffeurs, hôtesses, régisseurs lumières et sons, équipe chantier).