Juriste d’entreprise

Le ou la Juriste d’entreprise est chargé.e de défendre les intérêts de son employeur, il prévient les risques, veille à l’application des lois et réglementation. Il est associé aux processus décisionnels de son entreprise et apporte assistance et conseil grâce à une veille juridique permanente.

Quels sont ses principaux savoir-faire du juriste d’entreprise ?

Le juriste d’entreprise alerte, rédige des notes et rapports et propose des solutions concrètes et précises en adéquation avec les objectifs de l’entreprise. Il travaille en étroite relation avec les services financiers et commerciaux à qui il apporte expertise et appui. Il est un expert des branches du droit dans lesquelles il intervient.

Le juriste peut travailler à l’international dans le domaine du droit international des affaires, droit de l’environnement, droit de la propriété intellectuelle, droit numérique. Il pourra communiquer à l’écrit et à l’oral avec les interlocuteurs dans un monde entier. Il maitrise la traduction juridique, des concepts relevant des droits étrangers, il a une très bonne connaissance du droit international et des enjeux juridiques contemporains.

Quels sont ses principaux savoir-être ?

  • Bonne mémoire
    Le ou la juriste d’entreprise doit pouvoir trouver rapidement le texte juridique en lien avec le dossier qu’il est en train de traiter.
  • Négociateur et orateur
    Dans l’exercice de ses fonctions, le juriste interagit avec un nombre d’acteurs, qu’il s’agisse de clients, de collaborateurs ou d’entreprises ou organisations. Il/elle doit donc se montrer persuasif.
  • Rigueur
    Le métier de juriste est un métier de précision où la rigueur est une qualité essentielle. La bonne organisation est également très utile.

Quel environnement de travail ?

Le juriste d’entreprise est chargé de défendre les intérêts de son employeur, il prévient les risques, veille à l’application des lois et réglementation. Il est associé aux processus décisionnels de son entreprise.

Il apporte assistance et conseil grâce à une veille juridique permanente. Il alerte, rédige des notes et rapports et propose des solutions concrètes et précises en adéquation avec les objectifs de l’entreprise. Le juriste travaille en étroite relation avec les services financiers et commerciaux à qui il apporte expertise et appui.

 Rémunération du juriste d’entreprise

Les salaires sont extrêmement variables selon la taille de la structure, le secteur, la spécialité et l’expérience. Entre 2000 € et 3 000 € pour un juriste d’entreprise junior. Le salaire moyen pour un juriste s’établit à 4 230 € brut mensuel et à 5 870 € brut mensuel pour un responsable juridique (source : AFJE).

Perspectives d’évolution

Dans les structures importantes, le juriste d’entreprise exerce sous la direction d’un directeur juridique.

Quelle formation suivre pour devenir juriste d’entreprise ?

Pour devenir juriste d’entreprise, il faut être titulaire d’un master en droit. Le juriste titulaire d’un master Juriste-Linguiste/Droit et Études interculturelle de l’ISIT pourra mettre en œuvre ses compétences juridiques multilingues en travaillant dans une direction juridique possédant des activités internationales importantes.

Un exemple concret

Pour en savoir plus, lisez le témoignage d’Audrey, diplômée 2012.

• Droit • ISIT 2012 • Luxembourg

Audrey Ducoup

Je n’aurais jamais pu acquérir des expériences professionnelles aussi variées et intéressantes sans ma double formation.
Découvrir le portrait